Retour aux dossiers

23 Avril

Gênes de la digestion : découvrez nos conseils pour aider bébé

Votre bébé pleure, se tortille, est agité, ou a des régurgitations fréquentes et abondantes… Comment reconnaître les symptômes des troubles digestifs et surtout apaiser votre tout-petit ? Rassurez-vous, ils sont fréquents chez le nourrisson et sont le plus souvent provisoires et sans gravité.

Pour preuve, près d’un bébé sur deux présentera des troubles digestifs durant sa première année de vie.

Vous entendrez parler de « troubles digestifs bénins » qui s’apparentent à des dérèglements légers du système digestif de Bébé. Si les symptômes sont plus importants ou persistent malgré une préparation infantile adaptée, on parle de « troubles persistants ». L’anatomie de votre bébé n’est pas identique à la vôtre. Il lui faudra quelques semaines, voire quelques mois pour que toutes ses capacités fonctionnelles soient optimales.
Dans notre dossier du mois, vous trouverez des informations pour comprendre les troubles digestifs qui peuvent toucher votre bébé et également une multitude de conseils pratiques pour les apaiser en douceur.

LES TROUBLES DIGESTIFS BÉNINS

Parmi les troubles digestifs bénins, on peut citer les problèmes gastro-intestinaux passagers, les régurgitations légères éloignées des repas (appelées aussi « petits crachouillis ») ; mais également les coliques et constipations dans une faible mesure. Ces perturbations sont très souvent occasionnées par des aléas et situations du quotidien : un biberon mal reconstitué, un peu de fatigue, la température extérieure élevée, le stress…

      • Quels sont les symptômes qui peuvent indiquer que Bébé souffre de légers troubles digestifs ?
        Il se tortille, replie ses jambes vers son ventre, grimace régulièrement, rejette son lait ou repousse la nourriture avec sa langue … S’il s’énerve et pleure sans raison apparente, il est possible qu’il soit perturbé par des troubles digestifs sans gravité, mais ces symptômes doivent néanmoins attirer votre vigilance.

Voici nos 6 conseils pour apaiser Bébé dès l’apparition de troubles digestifs bénins

  • Utilisez une tétine adaptée au biberon, avec des vitesses variables pour maîtriser le débit du lait. Ponctuez la prise de lait par des pauses pour lui permettre de faire son rot si besoin.
  • Placez une couverture pliée sous le matelas pour rehausser la tête de Bébé quand il est couché.
  • Créez une atmosphère « cocooning » en tamisant les lumières et en le rassurant. Évitez les lumières vives pendant la tétée, elles peuvent gêner et empêcher une bonne prise.
  • N’hésitez pas à le prendre dans vos bras, le contact peau à peau le rassurera.
  • Vous pouvez essayer d’instaurer un rituel lors du coucher, en le rassurant, lui parlant, vous pouvez aussi lui chanter une berceuse dans le but de l’envelopper d’ondes positives avant son sommeil.
  • Une préparation pour nourrisson plus adaptée peut aussi être une solution : n'hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien.

LES TROUBLES SONT SPÉCIFIQUES OU PERSISTANTS

Si les symptômes ci-dessus sont d’ores et déjà plus importants, ou s’ils persistent malgré la mise en place de mesures hygieno-diététiques et une préparation infantile adaptée : on parle de troubles digestifs spécifiques. Contactez votre médecin ou votre pharmacien qui vous conseillera et vous proposera des formules infantiles plus adaptées.
Les troubles spécifiques peuvent se traduire par des selles moins fréquentes, des régurgitations abondantes ou l’agitation voire l’énervement du nourrisson.

... Les régurgitations sont de plus en plus régulières, ou abondantes :

Votre bébé peut fréquemment régurgiter jusqu’à l’âge de 12 mois : son alimentation essentiellement liquide et le fait d’être en position allongée la plupart du temps peuvent favoriser ces remontées de lait. Vous entendez parfois parler de RGO, pour Reflux Gastro-Œsophagien qui correspondent à ces régurgitations du nourrisson.

      • On parle de régurgitations quand les rejets de lait proviennent à distance des tétées, principalement la nuit et quand les remontées de lait sont importantes.
        Symptômes : Il est difficile de quantifier les RGO, toutefois si Bébé refuse ou rejette systématiquement tout ou partie de son repas, vous pouvez suivre nos conseils ci-dessous et vous rapprochez de votre médecin.

Nos conseils pour vous aider à prévenir ou calmer les régurgitations de Bébé

  • Il est préférable de donner le repas dans une ambiance calme et détendue.
  • Laissez votre bébé gérer sa prise, ce n’est pas grave s’il ne termine pas tous ses biberons (sous réserve d’une bonne courbe de croissance, à vérifier avec votre médecin).
  • Marquez des temps de pause pendant la tétée (fractionnement des repas), même si votre bébé n’apprécie pas, car cela lui permet d’évacuer l’air qui distend son estomac
  • Facilitez les rots de votre bébé pendant les pauses en l’installant en position verticale
  • Pour favoriser son confort, ne serrez pas trop ses couches et privilégiez les vêtement souples au niveau de la ceinture abdominale
  • Ne couchez pas votre bébé immédiatement après le repas, la position verticale est conseillée pendant au moins 10 à 15 min. N’hésitez pas à utiliser des grands bavoirs qui vous éviteront de changer Bébé de vêtement trop souvent.
  • Sachez qu’il existe des préparations infantiles épaissies qui permettent de diminuer les rejets et reflux. Essayez de donner à Bébé Picot AR , épaissi à la caroube. Veillez à adapter vos tétines pour ne pas qu’elles se bouchent.

... Ce sont peut être des coliques :

Les coliques du nourrisson se traduisent par des pleurs inconsolables voire des cris, qui surviennent très fréquemment le soir et après ses repas, sans raison apparente. Par ailleurs, sa croissance et son état de santé restent sans problèmes. Ces troubles digestifs surviennent généralement entre la deuxième et la sixième semaine de vie, et disparaissent spontanément vers l’âge de 4 mois. Les coliques ne sont pas dangereuses pour le bébé, mais peuvent également être très éprouvantes pour les parents.
Symptômes : Pleurs inconsolables plus de 3h/jours, plus de 3 jours/semaine pendant plus de 3 semaines.

      • Bébé s’agite, se tortille, pleure, il paraît souffrir du ventre (ventre tendu, ballonné), replie parfois ses jambes sur son abdomen et émet des gaz.

Des astuces pour aider bébé à se sentir mieux

  • Tout d’abord, il es important de s’assurer que les pleurs ne soient pas liées à la faim : soyez attentifs aux signes qui indiquent que Bébé veut manger (port des mains à la bouche, cherche à téter, la respiration change…). En cas de doute, n’hésitez pas à demander conseil à votre médecin. Si ce sont bien des coliques, voici quelques astuces :
  • L’allaitement ou la prise du biberon doit se faire dans une atmosphère calme et détendue.
  • Essayez de lui frotter délicatement le dos en l’allongeant à plat ventre, sur vos genoux ou sur votre avant-bras, pour l’aider à évacuer des gaz.
  • Privilégiez le moment du bain pour masser le ventre de votre bébé en faisant des cercles dans le sens des aiguilles d’une montre, ceci peut favoriser son transit.
  • Si vous le souhaitez, vous pouvez lui laisser une tétine à sucer, cela peut l’apaiser.
  • Si votre bébé est nourri au biberon, la préparation infantile utilisée n’est peut-être pas adaptée à son système digestif encore immature : vous pouvez alors utiliser une préparation infantile plus spécifique comme Picot AC, adaptée en fonction de l’âge du nourrisson, il aide à réduire la fermentation colique. N’hésitez pas à demander conseil à votre médecin ou pharmacien.

... Ou alors des problèmes de constipation :

La constipation de bébé est un phénomène fréquent et est la plupart du temps fonctionnelle, essentiellement liée à son alimentation. Ses selles sont rares et/ou dures et il semble souffrir de douleurs intestinales.
Symptômes :
Si Bébé a moins de 6 mois : - de 1 selle / 24h = constipation
Si Bébé a plus de 6 mois ; - de 3 selles/semaine ou selles dures (moulées) = constipation

      • Si Bébé est nourrit au sein, la fréquence des selles est plus aléatoire : de 8 selles/ 24h à quelques unes / semaine, en cas de doute rapprochez vous de votre médecin qui saura vous informer.

Quelques conseils pour favoriser le transit de votre bébé

  • Un peu de gymnastique peut l’aider et le soulager : remontez lentement ses jambes, puis dépliez-les à l’image d’une grenouille.
  • Si votre bébé est en phase de diversification alimentaire, privilégiez les aliments riches en fibres: légumes verts (épinards, haricots verts, courgettes), fruits et jus de fruits infantiles (jus d’orange et jus de pruneau). Les fibres augmentent la vitesse du transit intestinal.
  • N’hésitez pas à lui donner de l’eau. Attention aux eaux riches en magnésium, qui ne peuvent être utilisées que sur avis médical.
  • Si votre bébé est nourri au biberon, il existe des préparations infantiles qui contribuent à l’amélioration du transit intestinal de Bébé. Vous pouvez utiliser Picot AT, en fonction de son âge, enrichi en lactose il favorise l’élimination des selles.

      • Dans tous les cas, tout Bébé a besoin d’un univers calme et serein pour bien grandir. La gestion d’une atmosphère calme et saine autour du nourrisson est essentielle pour limiter les troubles de la digestion, voici quelques conseils pour créer un univers apaisant autour de Bébé :

Créer un cocon apaisant

  • Isolez son espace de détente est important pour ne pas le soumettre à la récurrence des bruits (téléphone, télévision …) ni aux odeurs perturbantes (tabac, cuisine…).
  • Tamisez les lumières pour limiter les crispations et pour l’apaiser en douceur
  • Le fait de parler à Bébé, le bercer ou mettre une musique calme peut le rassurer et l’apaiser.
  • Papa et Maman doivent eux-mêmes être calmes et détendus car Bébé est très sensible à l’état émotionnel de ses parents. Pour favoriser un environnement détendu, n’hésitez pas à vous rapprocher, quand c’est possible, de votre entourage (parents, amis…) qui pourra vous relayer et vous permettre de vous ressourcer pendant un temps de pause.

      • Si plusieurs troubles sont associés ou persistants malgré toutes ses mesures, il est impératif de consulter un pédiatre qui pourra écarter une potentielle allergie au lait de vache et vous proposer ses recommandations.
      • Proposer à votre tout-petit une alimentation adaptée et répondant à ses troubles digestifs est essentiel. Les laboratoires Picot vous soutiennent et ont développé pour vous une large gamme de préparations infantiles une large gamme de préparations infantiles pour répondre aux troubles digestifs les plus bénins, et aux besoins les plus spécifiques.
Inscrivez-vous à la lettre d'information Picot