Grossesse - Allaitement

10 idées reçues sur le sevrage

Le sevrage est une étape importante et souvent redoutée par les mamans. Découvrez 10 reçues sur le sevrage.

allaitement

1. On peut sevrer bébé quand on veut : FAUX

Bien sûr, en théorie, on peut mettre fin à l’allaitement n’importe quand. Mais il est préférable de ne pas faire coïncider le sevrage avec un autre grand changement dans la vie de bébé (déménagement, voyage, changement de mode de garde…). Il est déjà difficile pour le tout-petit de « perdre » le sein de sa maman, autant ne pas en rajouter ! De même, s’il fait très chaud, s’il y a autour de nous une épidémie qui touche les tout-petits ou s’il perce une dent, mieux vaut continuer de  l’allaiter car bébé risque d’être fragilisé.

2. Une semaine suffit pour le sevrer : FAUX

Il ne faut pas attendre les derniers jours avant le retour au travail. Gardons à l’esprit tous les changements qui vont s’opérer dans la vie de bébé : il lui faudra du temps pour s’habituer (notre absence, la crèche ou la nounou, le biberon…). La durée idéale pour un bon sevrage est donc… la plus longue possible ! L’idéal est de prendre une semaine pour remplacer la première tétée (la moins abondante) ; si tout se passe bien, la semaine suivante, proposons-lui un second biberon dans la journée. Au bout de trois ou quatre jours supplémentaires, on introduit le troisième et ainsi de suite…

3. Parler à bébé peut faciliter les choses : VRAI

Il faut lui expliquer que nous allons remplacer notre sein par un biberon et lui dire pourquoi : « Je dois recommencer à travailler », par exemple… L’important est d’associer bébé à ce changement et non pas de le mettre devant le fait accompli. Et s’il rechigne, pas de panique ! Par son refus, bébé montre qu’il n’apprécie pas du tout ce chamboulement de ses petites habitudes. Voilà un petit truc infaillible : on pose un vêtement imprégné de notre odeur près de son visage pendant qu’il boit son biberon.

4. Les premiers biberons doivent être donnés par un tiers : VRAI

Souvent, bébé acceptera mieux de boire ses premiers biberons avec le papa ou un autre proche. Si bébé déteste vraiment le goût de la tétine, tirons notre lait, régulièrement pour alimenter les premiers biberons. Bébé reconnaîtra le goût du lait et celui de la tétine aura alors moins d’importance, surtout si on a fait couler quelques gouttes de lait maternel sur la tétine.

5. On peut lui donner son biberon non chauffé : VRAI

En tétant, bébé boit à température ambiante. Au biberon, son repas est beaucoup plus chaud et cela risque de lui faire ressentir plus durement encore le changement. Attention car certains laits se reconstitue moins bien à température ambiante qu’à chaud.

6. On peut conserver le lait maternel : VRAI

Le lait maternel peut être gardé au congélateur pendant 6 mois. Il faut le dégeler dans le réfrigérateur et l’amener à la bonne température au chauffe-biberon. Au réfrigérateur, il se conserve pendant huit jours à moins de 4°C.

7. Bébé devra prendre ses repas à heures fixes : FAUX

Au sein ou au biberon, dès la naissance, bébé boit à la demande ! Après le sevrage, il n’y aucune raison de changer ses habitudes. Peu à peu, comme pour les tétées auparavant, bébé trouvera son rythme. On peut bien sûr augmenter les doses préconisées par le pédiatre si notre tout-petit réclame encore, une fois le biberon fini. En revanche, s’il n’en veut plus, on n’insiste pas : c’est tout simplement qu’il n’a plus faim.

8. Je peux continuer à l’allaiter de temps en temps : VRAI

Après quatre mois, il existe un automatisme désolidarisé de la demande qui permet de fournir assez de lait pour une tétée unique, même si ce n’est pas tous les jours. Si l’idée nous tente, nous pouvons même réserver les tétées aux week-ends et aux jours de congés.

9. Mon lait va se tarir de lui-même : VRAI et FAUX

En générale, la fatigue du travail ajoutée aux contraintes du quotidien fait que nous aurons de moins en moins de lait. Et dès que le nombre de tétées diminue, la quantité de lait baisse aussi. Le sevrage étant progressif, nous pouvons avoir une douloureuse sensation de « seins tendus », surtout les premiers jours. Il ne faut pas hésiter à demander conseil à son médecin pour traiter cet engorgement et éviter une lymphangite.

10. Il faut allaiter jusqu’à la fin des montées : FAUX

Si bébé est passé au lait artificiel chez sa nounou et qu’on ne souhaite pas poursuivre la tétée du soir, il suffit de tirer son lait et de le congeler pour le donner au lactarium à destination des bébés prématurés. Des tournées sont organisées par ces organismes pour recueillir les dons à domicile.

Les laboratoires
accompagnent les parents et les bébés depuis 1896.

Découvrez tous nos conseils Picot

Grossesse
& allaitement

Du biberon
à la diversification

Les petits tracas
de bébé