Les petits tracas de bébé

Les allergies alimentaires

L’allergie alimentaire touche près de 6% des enfants de moins de 3 ans. Elle est en constante évolution. La fréquence a été multipliée par deux en 5 ans.

L’allergie est une réaction anormale due à un dysfonctionnement immunitaire (hypersensibilité), consécutive à un contact avec une substance étrangère à l’organisme = l’allergène.

L’enfant est allergique lorsque ce dernier réagit de manière excessive et anormale à une protéine normalement inoffensive pour l’organisme. L’allergie se manifeste après contact avec l’allergène.

Il existe plusieurs facteurs de risques : prédisposition d’origine héréditaire, environnementale (tabagisme…), alimentaire (modification des habitudes, diversification précoce…)…

Les allergies alimentaires sont liées à certaines protéines contenues dans les aliments. L’allergie aux protéines de lait de vache tient une place prépondérante, notamment chez l’enfant de moins d’un an. La meilleure prévention est l’allaitement pendant la première année de vie de Bébé.

Concernant les autres allergies alimentaires, les allergènes les plus fréquents sont : les œufs, le lait de vache, l’arachide, le poisson et les fruits à coque.

Les allergies aux protéines de lait de vache

Au moment où votre bébé s’installe dans votre famille et où vous partagez déjà tant de belles choses, votre médecin vient de diagnostiquer une Allergie aux Protéines du Lait de Vache (APLV).

Une prise en charge diététique avec un régime d’éviction des allergènes (ici les protéines du lait de vache) est nécessaire pour que votre bébé renoue avec la croissance et s’épanouisse jour après jour.

Picot est à vos cotés pour vous faciliter la vie et aider votre bébé à grandir en bonne santé.

C’est quoi l’APLV ?

L’allergie aux protéines du lait de vache ou APLV est l’allergie alimentaire la plus fréquente (environ 6% des cas) de l’enfant. Elle survient dès la naissance ou au moment du sevrage, et persiste pendant les premières années de vie avant de disparaître vers 2-3 ans.

Le seul traitement est l’élimination complète du lait de vache et de ses dérivés. Si vous n’allaitez pas, un aliment spécifique sera prescrit par votre médecin de façon à apporter à votre bébé tous les nutriments nécessaires à sa croissance, sans provoquer de réaction allergique.

C’est votre médecin qui déterminera le moment éventuel de la réintroduction des protéines de lait de vache. Cette réintroduction sera effectuée en milieu hospitalier de façon progressive, selon un protocole bien défini.

Attention : Il faut veiller à ne pas utiliser certains produits cosmétiques (shampoings, crème) pouvant contenir des traces de protéines de lait. De même, l’application sur la peau d’huile d’amande douce est à bannir, en raison du risque de sensibilisation croisée à l’arachide.

Autres allergies

Concernant les autres allergies alimentaires, les allergènes les plus fréquents sont : les œufs, le lait de vache, l’arachide, le poisson et les fruits à coque.

En principe, n’importe quel aliment peut déclencher une allergie alimentaire. Ces allergies alimentaires peuvent n’apparaître que plusieurs heures, voir plusieurs jours après l’exposition.

Les allergènes peuvent se trouver dans l’air (poussière, acariens), dans les aliments (le lait de vache, les kiwis, les tomates, les noix) et en contact avec la peau (poils d’animaux).

Les changements de comportements alimentaires et l’introduction des aliments exotiques ont modifié la répartition des allergies alimentaires et augmenté les allergies notamment aux fruits exotiques, au sésame, à l’arachide…

Les laboratoires
accompagnent les parents et les bébés depuis 1896.

Découvrez tous nos conseils Picot

Grossesse
& allaitement

Du biberon
à la diversification

Les petits tracas
de bébé